Inam Bioud – FEMININ , CONJUGEE

0
288

Inam Bioud

FEMININ , CONJUGEE

Sur mes lèvres s’assécha la tristesse,

Comme une brèche

Sur la pétale de rose.

La pétale s’endormit sur la brèche

Et la brèche regna.

Je me retourne

De l’aube de la nuit

Jusqu’au coucher de l’aube.

Je fixe le visage que je connais,

Je me dissipe en poussiere d’agate

Amnesique de sa terre.

La poussiere s’est egarée

Et la terre desertée

Toi,

Ton mensonge se contracte,

Il prononce une lettre enroulée

A l’issue suspecte ;

Voila ce que tu es.

Toi, cette perfection linguisitique,

Eclaircis-toi.

Voici une femme

Dont l’accent s’endorlit sur le ‘e’,

Dont la conjugaison

Est un non diminué,

Crucifie,

Et dont l’outil du crucifix

Est un ‘e’ en elle,

A sa terminaison,

S’ecoulant d’une mixture

Mielleuse,

Visquese.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here